24-08-2016 | Ref : 1061 | 3163 |

Retour

Une Prestigieuse Décoration?

C’est la Légion d’Honneur, la médaille la plus enviée au monde 

C’est la Légion d’Honneur, la médaille la plus enviée au monde ; quand on l’a reçue, on est souvent sollicité pour la remettre à ceux et celles qui la reçoivent à leur tour.

 

Le Père Lallemand (notre Padre) a donc accepté d’aller remettre la Légion d’Honneur à un ami qu’il avait connu au Tchad : cet ami, le Dr Daniel Bourzat, avait été nommé directeur scientifique du laboratoire de recherche vétérinaire et zootechnique de Farcha, la banlieue de N’Djaména, la capitale. Aujourd’hui, il vient d’avoir la retraite après avoir été affecté dans divers pays pour son travail, surtout en Afrique et enfin il dépose ses cantines dans son pays d’origine, la Corrèze à Nadaillac, soit à 635 km d’Auriol…

 

Le Père Lallemand, par pudeur, a demandé à un pensionnaire, Paulu, s’il acceptait d’être son conducteur, ce qui fut fait et parfaitement, puisque en un peu plus de six heures, on était sur place !

 

En fin d’après midi, le village de Nadaillac était au complet sur la place : discours du Maire de la commune, discours d’un Pr de biologie animale qui a eu Daniel Bourzat comme élève en la matière. Discours du Père Lallemand, retraçant les liens d’amitié avec la famille Bourzat : l’attachement à l’Afrique, aux Africains, le travail sur le terrain malgré les risques, le désir de servir les populations, les aider à connaître un mieux et peut être d’avoir enfin le bien être !

 

La famille Bourzat, qui avait toujours table ouverte, et en particulier avec le Père Lallemand !

 

Après les discours, la remise de la Légion d’Honneur : créée par Napoléon Bonaparte en 1802, pour récompenser les valeureux soldats et les civils qui ont rendu de grand services à la patrie. C’est finalement en 1804 après une messe aux Invalides, à Paris que furent remises les premières Légion d’Honneur aux plus braves, aux plus humbles des combattants. Ces Croix, l’Empereur les puisait dans le casque même ou la cuirasse de deux glorieux aînés : Bayard et Du Gueselin. 

 

A l’issue de la remise de cette Légion d’Honneur, le récipiendaire adressa des remerciements aux uns et aux autres, spécialement à son épouse Sylvie qui n’hésita pas à suivre son mari, même dans les pays les plus dangereux comme la Somalie, où Daniel fut Conseillé du 1er ministre pendant plusieurs années.

 

Ce fut ensuite le début des festivités, avec un buffet garni et gargantuesque de spécialités du pays, comme le foie gras, les escargots etc…

 

Le lendemain, une Messe d’Actions de Grâces réunit non seulement la famille de Daniel, mais encore bien des amis restés sur place et une grande partie de la population de Nadaillac.

 

Le retour sur Auriol pour Paulu et le Père Lallemand fut assez long, les routes étaient bien chargées, mais ce fut pour tous les deux une escapade riches de rebondissement et fort sympathique.

 

Encore un grand merci au conducteur Paulu qui a permis au Père Lallemand de voyager en toute sérénité !

 

PS       Et bien entendu, un immense merci à la Famille Bourzat qui a fait un Don très appréciable au profit de la Maison du Légionnaire, et merci aussi aux généreux donateurs pour la quête de la messe en Actions de Grâces.

 

Père Yannick Lallemand