LE

Histoires de légionnaires n° 2

Retour
| 01 Décembre 2018 | 119 vues

(2/9)  1ère Partie

 

Nous voilà dans le bureau du gérant : un ancien y peint un portrait : c’est Monsieur BERTELS, d’origine russe. Et quel parcours : après avoir combattu pendant la Grande Guerre dans l’armée de DENIKINE, il s’engage dans l’armée blanche du général WRANGEL.

Avec elle, il livra la bataille contre « les rouges », bien supérieurs en nombre ! Arriva le moment où il fallut évacuer l’armée de WRANGEL. On embarqua BERTELS à SEBASTOPOL sur un navire français qui le conduit à CONSTANTINOPLE, occupée par les alliés. Que faire ? Où aller ?

Et bien, à la Légion ! C’est à CONSTANTINOPLE qu’il signa son premier contrat, et il fut envoyé en Algérie, puis au Maroc. Il est affecté à l’état-major, à la section topographique. Après six ans de légion, BERTELS repart civil… Là il connaît la solitude, le dénuement. Il veut rengager, mais il est inapte médicalement. Où aller ? Le voilà au « village international », où il devient peintre officiel de la Légion, présentant portraits et uniformes de 1922 à 1931.

La Légion, pour le remercier, le fit rengager à BEL ABBES où il alla jusqu’à quinze ans de services pour une retraite bien méritée, à la Maison du légionnaire de la Vède.

 

       à suivre…



Espace Abonné