LE

Challenge Capitaine Cattanéo

Retour
| 16 Juin 2021 | 384 vues

Défi pour la solidarité

La Maison du Légionnaire, fondée par le Général Rollet, a aujourd’hui plus de 88 ans d’existence. Elle n’a qu’une mission : accueillir ceux qui après avoir servi dans les rangs de la Légion étrangère se retrouvent seuls, accidentés de la vie ou sans autre famille que celle qu’ils ont connue pendant leur engagement sous le drapeau français. La solidarité légionnaire œuvre toujours au sein de notre maison et tente depuis, de maintenir ce fragile équilibre. La Maison du légionnaire est une association Loi 1901 et fonctionne uniquement par des dons. Néanmoins, la solidarité en 1934, consistant à offrir un toit et une terre cultivable aux plus déshérités des anciens ne peut plus s’exprimer, en 2021, de la même façon. Les normes européennes imposent le respect strict de la réglementation en vigueur dans un établissement social.

 

Aujourd’hui, ce fragile équilibre est sur le point de se rompre. En effet, un bâtiment entier datant des années 1980, hébergeant 16 personnes, vient d’être déclaré insalubre, de surcroit, amianté. Le coût de la remise en état de ce dernier aux normes actuelles, estimé par des architectes, est conséquent et pratiquement équivalent à deux fois le montant d’une construction d’un bâtiment neuf plus adapté aux personnes âgées et ayant des difficultés à se déplacer. Notre choix s’est donc orienté vers la solution d’un nouvel édifice (soit près de 800 000 €). Ci-joint, quelques photos du bâtiment actuel dans toute la tristesse de sa vétusté ainsi que le projet établi par l’architecte.

Vous l’avez compris, c’est de votre aide dont j’ai besoin. Par audace, par optimisme ou naïveté peut-être, je l’espère généreuse. Mais quelle qu’elle soit, même modeste, elle sera une de ces inestimables preuves de soutien qui me permettront d’atteindre l’objectif que je me suis fixé : trouver d’ici le 30 avril 2022, le financement nécessaire de ce projet.

Ensuite, l’année suivante, faire reconstruire un bâtiment neuf. En attendant, ces deux années continueront d’être particulièrement difficiles pour nos anciens mais je ne peux me résoudre à ne pas croire que tout est possible et les laisser vivre ainsi.

 

Il ne sera pas aisé également pour moi d’exécuter cet exercice délicat de convaincre, de faire adhérer et surtout de contribuer à la réalisation de ce projet, des personnalités du monde économique, politique, culturelle et d’autres encore avec de simples mots, qui je l’espère, ne choqueront pas sur la forme, mais qui sur le fond, sauront toucher le plus grand nombre et en particulier, vous-même, qui lisez ces lignes à cet instant.

 

Sans attendre la nature de votre réponse, recevez mes sincères remerciements pour avoir pris le temps que je vous sais précieux, de lire cette publication.

 

Le site et le Facebook de « La Maison du Légionnaire », que vous pouvez consulter, vous permettront de découvrir mieux que mes propres mots toute l’implication du geste qu’a eu en son temps, « le Père Légion ». Vous pourrez aussi mettre un visage sur ces hommes fidèles et solidaires pour qui je vais me battre jusqu’au bout et mener à son terme ce projet, placé sous le parrainage de la Légion étrangère : le Général Alain Lardet, commandant la Légion étrangère, le Général (2S) Rémy Gausseres, Président de la Fédération des Sociétés d’Anciens de la Légion étrangère (FSALE) et l’appui du Général (2S) Bruno Le Flem, président de notre association.

Pour imprimer le bon de souscription, allez en bas de page après la galerie Photos sur documents à télécharger SOUSCRIPTION CATANEO + Photos

 


A lire aussi

Espace Abonné